Les chenilles processionnaires du chêne sont en cours de nymphose (métamorphose de la chenille en papillon). Les envols de papillon s’échelonnent principalement courant juillet pour se terminer début août. Si les papillons ne présentent pas de risque pour la santé humaine, les nids de nymphose restent dangereux, car ils abritent des mues, des chenilles mortes et des millions de poils toujours urticants.

Ces nids vont commencer à se dégrader lentement et peuvent tomber au sol. Cette dégradation peut s’étaler sur plusieurs mois, voir années, en fonction de l’exposition du nid aux intempéries.

Dans l’attente, il faut continuer à se protéger :

    – Ne pas s’approcher des nids, ne pas les toucher, éviter les pique-niques au pied des chênes où se trouvent ces nids ;

  – Ne pas laisser les animaux de compagnie s’approcher des nids ;

  – Porter des vêtements longs, chapeau et lunettes lors de ballades ;

  – Ne pas étendre de linge dehors, être vigilant au moment de la tonte ;

  – Des précautions particulières pour les affouagistes et le façonnage du bois de chauffage sont à prendre : les chenilles ont colonisé également les piles de bois de chauffage entreposées sous les chênes. Lors de la vidange de ces produits, il faudra se protéger, les poils urticants sont présents partout.